Véloroutes : une popularité croissante en Bretagne

Avec plus de 2 000 km de voie cyclable, la région de Bretagne s’investit dans le développement de la marche et du vélo, et cela depuis une décennie maintenant. Ces véloroutes et voies vertes parcourent l’ensemble du territoire breton, des villes aux campagnes, en passant par les littoraux et les sentiers de randonnée. Locaux comme touristes fréquentent ainsi ces véloroutes pour se promener, pour se déplacer en ville et dans les villages, ou encore pour s’adonner à des vacances d’itinérances. Une fréquentation en constante progression.

Une hausse considérable en 5 ans

Chaque année, la Bretagne réalise une étude concernant la fréquentation des véloroutes de toute la région. En 2018, la région enregistrait pas moins de 5,4 millions de sorties sur ces voies vertes et véloroutes, avec quelques chiffres montrant déjà un engouement des passants, riverains comme touristes, pour ce réseau de 2 700 km :

  • +21% par rapport à 2013
  • +41% de cyclistes utilisant les véloroutes
  • 73% de piétons
  • 23% de touristes

En 2023, soit cinq ans après, les chiffres sont toujours aussi encourageants. En effet, les compteurs des véloroutes bretonnes ont pu enregistrer 12,2 millions de sorties, soit une progression considérable de 225,93% par rapport à 2018. Une popularité croissante à mettre en grande partie au crédit de la démocratisation des Vélos à Assistance Électrique VAE, de plus en plus utilisés par les bretons pour leurs trajets utilitaires en zone urbaine.

Les avantages des véloroutes

La Bretagne a décidé d’investir dans ces véloroutes afin de promouvoir l’écotourisme, notamment en permettant aux touristes de découvrir les paysages et les villes bretonnes tout en réduisant de manière notable leur émission de carbone.

Ensuite, étant donné que de plus en plus de touristes pratiquent le voyage d’itinérance en passant par les voies vertes et les véloroutes, on constante une déconcentration des flux touristiques (les grandes villes sont moins assaillies, au profit des villes et villages en périphérie), une meilleure répartition des retombées économiques sur l’ensemble du territoire, sans oublier une amélioration de la santé pour les usagers.

En somme, la popularité croissante de ces véloroutes en Bretagne permet de faire de la région une destination privilégiée pour les amoureux de l’écotourisme, comme l’indique Anne Gallo Kerleau, Présidente de Tourisme Bretagne : « Notre ambition est de faire de la Bretagne, la 1ere destination française pour le vélo loisirs en accélérant les investissements et services. Une pratique qui donne notamment à voir une facette chlorophyllée plus confidentielle de la destination, celle des chemins de traverse bucoliques et des halages aux abords des canaux ».

Rechercher