Vents violents en Bretagne : 15 000 foyers sont toujours privés d’électricité à 18h

Ce lundi 26 février 2024, des vents violents ont secoué presque l’intégralité de la région de Bretagne. Avec des rafales atteignant les 120 km/h, cette dépression a causé bien des dégâts dans les principales villes des quatre départements de la Bretagne : Finistère, Morbihan, Ille-et-Vilaine et les Côtes-d’Armor. Le réseau électrique a notamment été touché, plongeant ainsi plus de 15 000 foyers dans le noir.

La Bretagne en vigilance jaune pour vent

Dans la nuit du 25 au 26 février 2024, une forte dépression est passée dans la région bretonne, entrant du Finistère pour ensuite sortir progressivement par l’est, en Ille-et-Vilaine. Un passage remarqué puisque les rafales (un pic à 129km/h) ont perturbé le réseau électrique de l’ensemble des quatre départements bretons. L’entreprise en charge du réseau Enedis France a annoncé dans un communiqué qu’à 18h ce lundi, encore 15 000 foyers de Bretagne étaient privés d’électricité.

Dans les détails, les départements des Côtes-d’Armor et de l’Ille-et-Vilaine sont les plus touchés par cette panne du réseau, avec respectivement 6 000 et 5 000 foyers privés d’électricité. Le Morbihan compte 2 500 foyers sinistrés, contre 1 500 seulement pour le Finistère. Selon les prévisions météorologiques, la situation devrait perdurer encore au moins jusqu’au lundi soir. Une situation qui a poussé Météo-France à placer la région de Bretagne en vigilance jaune pour vent.

Le courant rétabli ce mardi matin

L’entreprise Enedis France en charge de la distribution d’électricité dans la région a vite réagi face à cette panne de grande envergure. Dans son communiqué, Enedis France déclare : « 700 techniciens sont toujours mobilisés sur le terrain (dont 150 salariés d’entreprises prestataires) et deux hélicoptères survolent le réseau afin de diagnostiquer plus rapidement les pannes. Nous prévoyons de poser plusieurs dizaines de groupes électrogènes dans les zones qui seront les plus compliquées à rétablir ». Ce mardi matin, l’entreprise annonçait que 2/3 du réseau été déjà rétabli, mais qu’il restait encore 5 000 foyers privés d’électricité.

Des dégâts non négligeables

Outre le réseau électrique de Bretagne, des perturbations ont également été enregistrées au niveau du réseau ferroviaire de la région. Ainsi, six TER ont été supprimés sur l’axe Guingamp/Saint-Brieuc, en cause des chutes d’arbres sur les voies. L’axe Rennes-Brest a également connu des perturbations, avec six TGV victimes donc d’importants retards selon SNCF. Une situation que certains automobilistes ont également vécue malgré eux. En Ille-et-Vilaine, un arbre est tombé à Miniac-Morvan sur la 2×2 voies dans le sens Rennes Saint-Malo.

De plus, depuis 8h ce matin, pas moins d’une douzaine d’interventions des pompiers ont été recensées. Du côté des Côtes-d’Armor, là où l’on a pu constater la plus importante panne sur le réseau électrique, des toits de maisons ont été arrachés. Enfin, un arbre est tombé sur une voiture à Lorient. Heureusement, aucune victime ni blessée n’a été recensée. La situation globale (électricité, circulation ferroviaire et automobile) dans la région de Bretagne devrait revenir à la normale dès la fin de cet après-midi selon les prévisions des autorités.

Rechercher